I. Introduction

Les Javacard sont apparues sur le marché des cartes à puce aux alentours de 1996. Elles présentent l'avantage de pouvoir développer des applications utilisant un langage simple, ouvert et compréhensible par un grand nombre de développeurs. Elles peuvent se présenter sous la forme de carte SIM, carte bancaire, cartes d'accès etc ...

Il se vend pas loin d'un milliard de cartes SIM Java par an dans le monde. En 2006, plus d'un milliard de cartes SIM Java étaient en circulation dans le monde et plus de 1,5 milliard de cartes à puce Javacard.

Cette technologie, compatible avec les standards Smart Card existants, permet de faire tourner des applications Java appelées " applets " sur des cartes à puce ayant peu de mémoire (quelques dizaines de Ko). Plusieurs applets peuvent co-exister sur une même Javacard. L'application Monéo, par exemple, est une application qui coexiste avec l'application Europay Mastercard Visa (EMV) sur une carte bancaire.

II. But de ce tutoriel

L'idée de ce tutoriel est venue au cours de la réalisation d'un projet de développement sur Javacard à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris. En effet, la recherche d'outils/documents permettant de disposer d'un environnement de développement fonctionnel fut relativement longue étant donné le manque de ressources francophones synthétiques. Le présent document est donc destiné à vous éviter de perdre trop de temps sur certains détails pratiques ...

Vous pourrez ainsi vous familiariser avec les Javacard dans un environnement de développement gratuit permettant de développer des applets, développer des applications clientes et de les tester à l'aide d'un simulateur de carte.

Nous n'irons pas plus loin que la simulation dans ce tutoriel car la procédure de transfert sur carte réelle dépend en grande partie de l'environnement logiciel fourni par le fabriquant du lecteur de carte.

III. Fonctionnement d'une Javacard

III-A. Quelques spécifications

Les Javacard respectent le standard ISO7816 introduit en 1988. Ce dernier décrit (entre autres) l'interface de communication entre la carte et le terminal. Le lecteur fournit la tension d'alimentation et l'horloge de fréquence 3,5 MHz. L'échange de données est assuré par une liaison série half-duplex de débit compris entre 9600 et 115200 bauds.

III-B. Les "APDU" : Application Protocol Data Unit

Les échanges entre carte et terminal se font au moyen d'APDUs (suite d'octets respectant le format défini dans le standard ISO7816-4).

Nous utiliserons dans ce tutoriel l'APDU de requête suivante :

Offset 1 2 3 4 5 6 ... 6 + (Lc - 1) 6 + Lc
Données CLA INS P1 P2 Lc Données (si Lc > 0) Le
  • CLA = octet de classe défini par l'ISO 7816 fournissant un certain nombre d'informations sur la commande (exemples : 0xBC pour les cartes vitales, 0x0A pour les cartes SIM, 0x00 pour les Mastercard/Visa)
  • INS = octet d'instruction
  • P1 = paramètre 1
  • P2 = paramètre 2
  • Lc = taille des données (0x00 si pas de données)
  • Le = taille maximale des données pour la réponse

La carte répond en envoyant les données de réponse (si il y a) suivies d'un status word codé sur 2 octets (nommés SW1 et SW2). Généralement, SW1 indique le type de réponse et SW2 fournit des informations supplémentaires.

Quelques exemples de status word :

SW1 SW2 Signification
0x90 0x00 Pas d'erreur
0x61 xx Pas de problèmes
0x62 ou 0x63 xx Avertissement
0x64 xx Erreur d'exécution
0x67 xx Commande incorrecte

III-C. Identification des applets

Les applets sont identifiées par un AID (Applet ID) composé de 5 à 16 octets. Les 5 premiers correspondent à l'ID du fournisseur d'application (RID) et les suivants identifient l'application. Les RID sont fournis par l'ISO et il existe des RID reservés au développement.

Afin de pouvoir communiquer avec elle, une applet doit être préalablement sélectionnée à l'aide de l'APDU suivante via la commande SELECT (AID sur 16 octets dans cet exemple) :

CLA INS P1 P2 Lc Données
0x00 0xA4 0x04 0x00 0x10 AID sur 16 octets

III-D. Limitations de la machine virtuelle Javacard 2.x

Le framework Javacard 2.x est un sous-ensemble du langage Java. Il ne supporte que les éléments suivants :

  • types primitifs boolean, byte et short
  • les tableaux à une dimension
  • les packages, classes, interfaces, exceptions
  • l'héritage, les objets virtuels, la surcharge
  • la création d'objets (new) mais uniquement dans son constructeur/sa méthode d'installation (donc pas de création d'objets en runtime)

Ainsi les types long, double, float, char, l'objet String et les tableaux à plusieurs dimensions ne sont pas autorisés.

La création d'objet (new) en runtime est techniquement possible, mais vivement déconseillée étant donné que les Javacard n'embarquent pas de garbage collector. De plus, la mémoire embarquée étant très faible, on a aucune garantie qu'il y aura assez de mémoire en runtime pour créer une nouvelle instance de classe.

IV. Environnement de développement utilisé dans ce tutoriel

Afin de pouvoir développer une applet Javacard et une application cliente, nous allons installer un environnement de développement. Les outils utilisés dans ce tutoriel sont :

  • le Java Card Development Kit 2.2.2
  • l'environnement de développement Eclipse version 3.2.2
  • le plugin d'intégration Eclipse-JCDE version 0.1

Ces outils requièrent Java version 1.5 ou supérieur

IV-A. Téléchargements

  • Java Card Development Kit 2.2.2 : archive java_card_kit-2_2_2-windows.zip (lien)
  • Eclipse 3.2.2 : archive eclipse-SDK-3.2.2-win32.zip (lien)
  • Eclipse-JCDE 0.1 : archive eclipse-jcde-0.1.zip (lien)

IV-B. Instructions d'installation

Tout d'abord, dézipper l'archive java_card_kit-2_2_2-windows.zip dans le dossier de votre choix (C:\JCDK dans ce tutoriel). Dézipper ensuite les 4 archives du dossier C:\JCDK\java_card_kit-2_2_2 dans ce même dossier. De cette manière vous devriez voir apparaître (entre autres) les dossiers suivants :

  • C:\JCDK\java_card_kit-2_2_2\bin : contient les outils du JCDK (simulateur, ...)
  • C:\JCDK\java_card_kit-2_2_2\lib : contient les librairies du JCDK
  • C:\JCDK\java_card_kit-2_2_2\jc_specifications\specs\api\html : contient l'API du JCDK (très utile)

Afin de pouvoir utiliser les outils du JCDK en ligne de commande, il faut définir 2 variables d'environnement : JAVA_HOME contenant le chemin d'accès à Java et JC_HOME contenant le chemin d'accès au JCDK. Il peut alors être utile de créer un script batch permettant d'initialiser ces variables et actualiser la variable PATH. Pour ce tutoriel, nous créons le script setvars.bat suivant :

 
Sélectionnez
@echo off
set JAVA_HOME=c:\java
set JC_HOME=c:\JCDK\java_c~1
set PATH=%PATH%;%JC_HOME%\bin

Installer ensuite Eclipse : dézipper l'archive eclipse-SDK-3.2.2-win32.zip dans le dossier de votre choix (C:\Program Files\Eclipse dans ce tutoriel).

Installer le plugin EclipseJCDE : placer le contenu du dossier plugins de l'archive eclipse-jcde-0.1.zip dans le dossier plugins d'Eclipse (C:\Program Files\Eclipse\plugins dans ce tutoriel).

A ce stade, nous disposons d'un environnement de développement permettant de créer des Applet Javacard, de les simuler et créer des applications clientes.

V. Codage d'une applet Javacard

V-A. Création de l'applet sous Eclipse

Nous allons créer dans ce tutoriel une applet basique. Pour cela, lancer Eclipse, dans le menu File, faire New puis Other ... :

Image non disponible

Puis sélectionner Java Card Project :

Image non disponible

Cliquer alors sur le bouton Next. Donner alors un nom au projet. Nous l'appellerons " Tutoriel Javacard " :

Image non disponible

Cliquer alors sur le bouton Finish. Vous devriez alors voir le message d'erreur suivant :

Image non disponible

Entrer alors le dossier où a été installé le Java Card Development Kit 2.2.2, puis cliquer sur le bouton OK :

Image non disponible

A ce stade, nous venons de créer notre projet d'Applet Javacard. Nous allons maintenant créer notre Applet Javacard. Pour cela, aller dans le menu File, faire New puis Other ... Sélectionner alors " Java Card Applet " puis cliquer sur le bouton Next :

Image non disponible

Donner alors un nom au package ainsi qu'à l'applet. Nous les appellerons respectivement " monpackage " et " MonApplet " :

Image non disponible

Cliquer alors sur le bouton Finish. Nous venons de générer le squelette de notre Applet :

Image non disponible

Clic droit sur le package monpackage, Java Card Tools, Set Package AID :

Image non disponible

Appuyer sur le bouton OK. Le Package AID doit obligatoirement être un préfixe de l'applet AID.

V-B. Les méthodes et classes clés de l'applet

La méthode install est appelée lors de l'instanciation de l'applet dans la Javacard. Elle instancie notre classe MonApplet et l'enregistre. L'instanciation d'autres objets (instruction new) est autorisée uniquement dans cette méthode (ou dans le constructeur de la classe).

La méthode process est la méthode principale de l'Applet. Elle sera appelée à chaque fois que la carte recevra un APDU, passé en paramètre de la méthode.

V-C. Codage de notre applet

Nous allons créer un compteur dans le cadre de ce tutoriel. L'applet comportera 4 fonctions :

  • incrémenter le compteur
  • décrémenter le compteur
  • interroger le compteur
  • initialiser le compteur à une valeur donnée

Pour cela, nous allons définir des constantes et un attribut compteur de type primitif byte :

 
Sélectionnez
package monpackage;

import javacard.framework.APDU;
import javacard.framework.Applet;
import javacard.framework.ISO7816;
import javacard.framework.ISOException;

public class MonApplet extends Applet {
	/* Constantes */
	public static final byte CLA_MONAPPLET = (byte) 0xB0;
	
	public static final byte INS_INCREMENTER_COMPTEUR = 0x00;
	public static final byte INS_DECREMENTER_COMPTEUR = 0x01;
	public static final byte INS_INTERROGER_COMPTEUR = 0x02;
	public static final byte INS_INITIALISER_COMPTEUR = 0x03;
	
	/* Attributs */
	private byte compteur;
	
	/* Constructeur */
	private MonApplet() {
		compteur = 0;
	}

	public static void install(byte bArray[], short bOffset, byte bLength) throws ISOException {
		new MonApplet().register();
	}
}

Puis nous codons notre méthode process :

 
Sélectionnez
	public void process(APDU apdu) throws ISOException {
		byte[] buffer = apdu.getBuffer();
		
		if (this.selectingApplet()) return;
		
		if (buffer[ISO7816.OFFSET_CLA] != CLA_MONAPPLET) {
			ISOException.throwIt(ISO7816.SW_CLA_NOT_SUPPORTED);
		}

		switch (buffer[ISO7816.OFFSET_INS]) {
			case INS_INCREMENTER_COMPTEUR:
				compteur++;
				break;

			case INS_DECREMENTER_COMPTEUR:
				compteur--;
				break;
				
			case INS_INTERROGER_COMPTEUR:
				buffer[0] = compteur;
				apdu.setOutgoingAndSend((short) 0, (short) 1);
				break;
				
			case INS_INITIALISER_COMPTEUR:
				apdu.setIncomingAndReceive();
				compteur = buffer[ISO7816.OFFSET_CDATA];
				break;
				
			default:
				ISOException.throwIt(ISO7816.SW_INS_NOT_SUPPORTED);
		}
	}

Quelques explications :

  • la méthode getBuffer() de la classe APDU permet de récupérer l'APDU sous forme d'un tableau d'octets
  • la méthode selectingApplet() permet de préciser si l'APDU est en cours de sélection
  • l'interface ISO7816 contient les constantes usuelles des APDU
  • la méthode ISOException.throwIt permet de retourner le status word passé en paramètre
  • se référer à l'API pour plus d'explications

Si aucune exception n'a été levée, le status word 0x9000 est retourné à la fin de la méthode process.

Le buffer récupéré via la méthode getBuffer sert à lire l'APDU reçue, mais sert également à envoyer un APDU réponse. Ce dernier est envoyé via la méthode setOutgoingAndSend(). La norme impose que ce buffer fasse au moins 133 octets (5 octets de header + 128 octets de données).

VI. Outils de simulation

Avant de commencer les simulations, faire un clic droit sur le package monpackage, sélectionner Java Card Tools puis Generate Script. Ceci a pour conséquence de générer automatiquement les APDU nécessaires à l'upload, l'instanciation (installation) et la sélection de l'applet sur une Javacard. monpackage.javacard contient alors 3 scripts :

  • cap-download.script : upload de l'applet
  • create-MonApplet.script : instanciation (installation) de l'applet
  • select-MonApplet.script : sélection de l'applet

VI-A. APDUTOOL : Envoi/Réception d'APDU

L'outil APDUTOOL du JCDK permet d'échanger des APDU avec une Javacard réelle ou un simulateur. Nous l'utiliserons dans la suite de ce tutoriel.

VI-B. JCWDE : Simulateur sans conservation d'état

Le simulateur JCWDE ne nécessite pas de phase d'upload de code. Il nous suffit juste d'installer puis de sélectionner notre applet pour pouvoir la faire fonctionner. Dans le menu JCWDE d'Eclipse, sélectionner Start.

Image non disponible

Cliquer sur le bouton OK pour lancer le simulateur JCWDE avec notre applet. Le simulateur est alors lancé et attend une connexion. Nous pouvons alors lancer l'outil APDUTOOL. Pour cela, ouvrir une invite de commandes, lancer le script setvars.bat (cf IV b), puis taper apdutool et valider :

Image non disponible

Installons notre applet en recopiant les APDU contenus dans le script create-MonApplet.script (sauf la dernière instruction powerdown) :

Image non disponible

Nous voyons que la carte répond " positivement " avec un status word 0x9000.

Nous pouvons alors sélectionner notre applet en recopiant l'APDU contenu dans select-MonApplet.script :

Image non disponible

De nouveau, la carte répond " positivement " avec un status word 0x9000. Notre applet est désormais sélectionnée et nous pouvons la tester. Commençons par interroger le compteur (INS = 0x02) en envoyant l'APDU suivante :

Image non disponible

Nous pouvons voir que le compteur est pour l'instant à 0. Nous allons l'incrémenter (INS = 0x00) :

Image non disponible

Interrogeons de nouveau le compteur :

Image non disponible

Il est désormais à 1. Initialisons maintenant (INS = 0x03) le compteur à 0x4A :

Image non disponible

Décrémentons le compteur (INS = 0x01) et regardons le résultat :

Image non disponible

0x4A - 1 = 0x49. Le résultat est cohérent. Nous allons nous déconnecter du simulateur en tapant " powerdown; " dans apdutool. Nous pouvons voir JCWDE se terminer :

Image non disponible

VI-C. CREF : Simulateur avec conservation d'état

JCWDE a l'avantage de ne pas nécessiter l'upload de l'applet sur le simulateur, ce qui le rend plus souple par rapport à CREF. En revanche dès que JCWDE est stoppé (à la reception d'une commande powerdown par exemple), l'état de la carte n'est pas conservé (exemple : la valeur du compteur dans le cas l'applet de ce tutoriel).

Les options de ligne de commande que nous allons utiliser :

  • -i fichier_eeprom : initialise l'état de la carte avec l'image fichier_eeprom
  • -o fichier_eeprom : enregistre l'état de la carte dans fichier_eeprom

Nous pouvons lancer CREF et créer notre fichier image. Pour cela, ouvrir une invite de commandes, lancer le script setvars.bat (cf IV b), puis taper " cref -o monapplet.eeprom " et valider :

Image non disponible

Uploadons maintenant notre applet. Pour cela, clic droit sur le package monpackage, Java Card Tools, Deploy :

Image non disponible

Nous pouvons voir les APDUs envoyés dans la zone Console d'Eclipse :

Image non disponible

Les status word 0x9000 indiquent que l'upload s'est déroulé correctement.

Relançons CREF afin d'installer notre applet, en prenant soin de recharger notre fichier image (option -i) :

Image non disponible

Installons notre applet. Pour cela, clic droit sur le script create-MonApplet.script, Java Card Tools, Run Script :

Image non disponible

A ce stade, nous pouvons utiliser apdutool pour tester notre carte, de la même manière qu'avec JCWDE, en prenant soin de ne pas oublier la commande powerup et la sélection de l'applet.

Image non disponible

Ne pas oublier de relancer CREF avant de lancer APDUTOOL.

VII. Codage d'une application cliente

Maintenant que nous avons programmé notre Javcard, nous pouvons coder une application cliente : l'équivalent du terminal bancaire si notre Javacard était une carte de paiement.

VII-A. Création du projet sous Eclipse

Créons un nouveau projet. Pour cela, dans Eclipse, aller dans le menu File, faire New puis Project ... :

Image non disponible

Puis confirmez en cliquant sur Next :

Image non disponible

Donner un nom au nouveau projet puis cliquer sur Finish :

Image non disponible

VII-B. Ajout de la librairie "APDUIO" dans le Classpath

Afin de pouvoir utiliser les classes servant à communiquer avec notre Javacard, il faut ajouter la librairie apduio.jar (présente dans le dossier C:\JCDK\java_card_kit-2_2_2\lib). Pour cela, faire un clic droit sur notre nouveau projet puis Propriétés ... :

Image non disponible

Dans la section Java Build Path, sélectionner l'onglet Librairies et cliquer sur le bouton Add External Jars ... :

Image non disponible

Sélectionner alors le fichier apduio.jar, valider et appuyer sur le bouton OK.

VII-C. Création de la classe principale

Tout d'abord, créons un nouveau package. Pour cela, faire un clic droit sur notre projet, puis New et Package :

Image non disponible

Donner un nom au package puis valider à l'aide du bouton Finish :

Image non disponible

Créons maintenant la classe principale de notre application. Pour cela, faire un clic droit sur le package créé puis New et Class :

Image non disponible

Donnons un nom à notre nouvelle classe, cocher la case public static void main puis cliquer sur Finish :

Image non disponible

VII-D. Code pour se connecter à la Javacard

La connexion au simulateur se fait via une socket. Le simulateur écoute par défaut sur le port 9025. L'objet que nous utiliserons pour les échanges de données est CadT1Client.

 
Sélectionnez
		/* Connexion a la Javacard */
		CadT1Client cad;
		Socket sckCarte;
		try {
			sckCarte = new Socket("localhost", 9025);
			sckCarte.setTcpNoDelay(true);
			BufferedInputStream input = new BufferedInputStream(sckCarte.getInputStream());
			BufferedOutputStream output = new BufferedOutputStream(sckCarte.getOutputStream());
			cad = new CadT1Client(input, output);
		} catch (Exception e) {
			System.out.println("Erreur : impossible de se connecter a la Javacard");
			return;
		}

VII-E. Code pour se déconnecter de la Javacard

La déconnexion de la Javacard se fera via la méthode powerDown() de l'objet CadT1Client :

 
Sélectionnez
		/* Mise hors tension de la carte */
		try {
			cad.powerDown();
		} catch (Exception e) {
			System.out.println("Erreur lors de l'envoi de la commande Powerdown");
			return;
		}

VII-F. Code pour sélectionner l'applet Javacard

La sélection d'applet se fait en envoyant l'APDU décrite dans le paragraphe c) :

 
Sélectionnez
		/* Sélection de l'applet */
		Apdu apdu = new Apdu();
		apdu.command[Apdu.CLA] = 0x00;
		apdu.command[Apdu.INS] = (byte) 0xA4;
		apdu.command[Apdu.P1] = 0x04;
		apdu.command[Apdu.P2] = 0x00;
		byte[] appletAID = { 0x01, 0x02, 0x03, 0x04, 0x05, 0x06, 0x07, 0x08, 0x09, 0x00, 0x00 };
		apdu.setDataIn(appletAID);
		cad.exchangeApdu(apdu);
		if (apdu.getStatus() != 0x9000) {
			System.out.println("Erreur lors de la sélection de l'applet");
			System.exit(1);
		}

Cette phase de sélection n'est pas indispensable pour le simulateur JCWDE

VII-G. Code de la boucle principale de l'application

Voici le code de la boucle principale de l'application. Il suffit pour chaque opération d'initialiser correctement une instance de l'objet APDU et de l'envoyer à la carte via l'instance de l'objet CadT1Client.

Afin de mieux comprendre, il ne faut pas hésiter à taper ce code soi-même et refaire les manipulations de ce tutoriel : " c'est en faisant qu'on apprend ".

 
Sélectionnez
		/* Menu principal */
		boolean fin = false;
		while (!fin) {
			System.out.println();
			System.out.println("Application cliente Javacard");
			System.out.println("----------------------------");
			System.out.println();
			System.out.println("1 - Interroger le compteur");
			System.out.println("2 - Inrementer le compteur");
			System.out.println("3 - Decrementer le compteur");
			System.out.println("4 - Reinitialiser le compteur");
			System.out.println("5 - Quitter");
			System.out.println();
			System.out.println("Votre choix ?");
			
			int choix = System.in.read();
			while (!(choix >= '1' && choix <= '5')) {
				choix = System.in.read();
			}
			
			apdu = new Apdu();
			apdu.command[Apdu.CLA] = Maclasse.CLA_MONAPPLET;
			apdu.command[Apdu.P1] = 0x00;
			apdu.command[Apdu.P2] = 0x00;

			switch (choix) {
				case '1':
					apdu.command[Apdu.INS] = Maclasse.INS_INTERROGER_COMPTEUR;
					cad.exchangeApdu(apdu);
					if (apdu.getStatus() != 0x9000) {
						System.out.println("Erreur : status word different de 0x9000");
					} else {
						System.out.println("Valeur du compteur : " + apdu.dataOut[0]);
					}
					break;
					
				case '2':
					apdu.command[Apdu.INS] = Maclasse.INS_INCREMENTER_COMPTEUR;
					cad.exchangeApdu(apdu);
					if (apdu.getStatus() != 0x9000) {
						System.out.println("Erreur : status word different de 0x9000");
					} else {
						System.out.println("OK");
					}
					break;
					
				case '3':
					apdu.command[Apdu.INS] = Maclasse.INS_DECREMENTER_COMPTEUR;
					cad.exchangeApdu(apdu);
					if (apdu.getStatus() != 0x9000) {
						System.out.println("Erreur : status word different de 0x9000");
					} else {
						System.out.println("OK");
					}
					break;
					
				case '4':
					apdu.command[Apdu.INS] = Maclasse.INS_INITIALISER_COMPTEUR;
					byte[] donnees = new byte[1];
					donnees[0] = 0;
					apdu.setDataIn(donnees);
					cad.exchangeApdu(apdu);
					if (apdu.getStatus() != 0x9000) {
						System.out.println("Erreur : status word different de 0x9000");
					} else {
						System.out.println("OK");
					}
					break;
					
				case '5':
					fin = true;
					break;
			}
		}

VIII. Utilisation de l'application cliente et d'un simulateur

VIII-A. Avec JCWDE

Afin de pouvoir lancer le simulateur de notre applet en ligne de commande, nous allons créer un fichier " de configuration ". Il permet de lister les applets Javacard à installer pour la simulation et de spécifier leurs AID respectifs.

Créons notre fichier que nous appellerons " monapplet.app ". Il contiendra la ligne suivante :

 
Sélectionnez
monpackage.MonApplet 0x01:0x02:0x03:0x04:0x05:0x06:0x07:0x08:0x09:0x00:0x00

Nous pouvons maintenant lancer notre simulateur :

Image non disponible

Le script " setvars.bat " aura été préalablement appelé (cf IV.b))

Il faut se placer dans le répertoire contenant le package " monpackage " afin que la classe monpackage.MonApplet soit accessible.

Maintenant que notre simulateur est lancé, lançons notre application cliente :

Image non disponible

Commençons par interroger le compteur : tapons 1 puis validons :

Image non disponible

Le compteur est bien à 0. Incrémentons maintenant le compteur 3 fois puis décrémentons-le une fois. Lorsque nous réinterrogeons la carte, le compteur vaut 2 donc tout va bien :

Image non disponible

Quittons maintenant notre application cliente (commande 5). Nous pouvons voir que le simulateur se termine automatiquement à la réception de la commande " powerdown " :

Image non disponible

Ce simulateur ne permet pas de conserver l'état de la carte. Si nous le relançons, le compteur sera à 0 et non à 2.

VIII-B. Avec CREF

Lançons CREF à partir de l'image EEPROM que nous avons générée (cf. VI.c)) :

Image non disponible

Nous pouvons désormais lancer notre application cliente et observer les mêmes résultats qu'avec JCWDE (cf. VIII.a)). En revanche, l'état de la carte (le compteur) est conservé d'une session à l'autre.

IX. Contenu de l'archive livrée avec ce tutoriel

Ce tutoriel est livré avec une archive (téléchargeable ici) contenant entre autres les sources de la Javacard et du client. La liste suivante détaille le contenu de cette archive :

  • Client Javacard\monpackageclient\Maclasse.java : code source d'un client Javacard exemple
  • Client Javacard\monpackageclient\Maclasse.class : bytecode Java du client Javacard
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\MonApplet.java : code source d'une Javacard implémentant un compteur
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\monpackage.exp
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\monpackage.jca
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\monpackage.cap
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\cap-download.script : code d'upload de l'applet
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\create-MonApplet.script : code d'installation de l'applet
  • Tutoriel Javacard\src\monpackage\javacard\select-MonApplet.script : code de sélection de l'applet
  • Tutoriel Javacard\bin\monapplet.app : fichier app utilisable avec le simulateur JCWDE
  • Tutoriel Javacard\bin\monpackage\MonApplet.class : bytecode Java de la Javacard implémentant un compteur
  • monapplet.eeprom : ROM utilisable avec le simulateur CREF

X. Remerciements

Je tiens à remercier Messieurs Pascal Urien, Sylvain Guilley, Philippe Hoogvorst et Jean Leroux, professeurs de l'ENST Paris sans qui l'univers des Javacard serait encore inconnu pour moi. Merci également à mon binôme de projet, Loïc Maitre, avec qui j'ai eu grand plaisir à travailler.

Je remercie également Greybird pour ses conseils et ses remarques pertinentes ainsi que David Gimelle pour sa relecture attentive du tutoriel.